Généalogie GARGADENNEC-JULIEN

Alphonse VI "el Bravo" (1039-1109), roi de Castille

Alphonse VI de Castille, surnommé le Vaillant, né avant juin 1040, mort le 1er juillet 1109, roi de Castille (1065-1109), roi de León (1072-1109) à la mort de son frère, roi de Tolède (1085-1109) par conquête et roi de Galice (1090-1109) à la mort de son autre frère.

 

Son règne est caractérisé par l'ouverture aux influences européennes. La prise de Tolède, son principal siège militaire, est le fait majeur de son règne puisqu'elle a entraîné, en réaction, l'arrivée des ALMORAVIDES qui ont réunifié les petits royaumes maures, les Taifas, freinant ainsi la poussée chrétienne vers le sud.

 

 

Il était le fils de Ferdinand Ier de Castille, de León et Asturies et de Sancha de León. Il prit le nom d'Alphonse VI comme successeur des rois de León. En Castille, il devrait s'appeler Alphonse IV. Mais tous les rois de Castille, dans leur numéro de règne, tiennent compte des numéros des rois de Leon, le royaume de Léon étant plus ancien que celui de Castille.

 

 

Lorsque Ferdinand Ier de Castille et de León, père d'Alphonse, meurt en 1065, le royaume est partagé entre ses trois fils. Alphonse, dit le Vaillant, reçoit le royaume de León. Après une guerre fratricide avec son aîné, Sanche II, il y asseoit son pouvoir et parvient à unifier le royaume castillan. Les filles de Ferdinand, Urraca (Urraque) et Elvire, reçoivent respectivement les "infants" de Covarrubias et Campos.

 

En 1069, il fit payer tribut à Abbad III, roi de Séville sous la dynastie des Abbadides.

 

Fort de ce succès, il se lance dans la reconquête de l'Espagne musulmane (ou "Reconquista"), divisée depuis l'effondrement du califat de Cordoue en principautés indépendantes (les "reyes de taifas"). Soutenu par les moines de Cluny et le pape Grégoire VII, Alphonse, marié à Constance de Bourgogne, fait appel aux chevaliers bourguignons. En 1085, après un siège de quatre années, Tolède est prise. Cependant, les princes musulmans appellent à leur secours les Almoravides qui franchissent le détroit de Gibraltar et mettent en déroute Alphonse VI à Zallaka, en octobre 1086. Mais les Almoravides ne réussissent pas à tirer avantage de leurs victoires militaires, comme celles de Consuegra (1097) et de Malagón (1100).

 

Le Cid Campeador, au service d'Alphonse, symbolise cette résistance chrétienne à l'Islam. Beaucoup de romans de chevalerie ont illustré son nom. Dans la chanson de geste du Cid , il joue le rôle attribué par le poète médiéval aux plus grands rois et à Charlemagne lui-même. Il est tour à tour l'oppresseur et la victime héroïque et obstinée - le type idéal de protecteur que chantaient les jongleurs et les troubadours. Il est le héros d'une chanson de geste qui tout comme les chants espagnols primitifs, les chansons de Bernard del Carpio et la légende des Infants de Lara n'existent plus que dans des fragments incorporés dans la Chronique d'Alphonse le Sage.

 

Rodrigue DIAZ de VIVAR dit "le CID"

 

Avec un peu d'indulgence, Alphonse VI est présenté comme un homme fort qui agit comme un roi dont les intérêts sont la loi et l'ordre et qui est le chef d'une nation en reconquête. Alphonse s'est marié deux fois. Sa seconde femme fut Constance de Bourgogne. Avant cela, il avait été fiancé avec Agathe, fille de Guillaume le Conquérant. Sous l'influence, dit-on, de sa femme Constance, il implanta l'Ordre des Cisterciens en Espagne, les établissant à Sahagun et choisit un cistercien français, Bernard, comme premier archevêque de Tolède après la reconquête.

 

Il maria ses filles Urraque la légitime et Thérèse de León, l'illégitime avec des princes français et par tous moyens favorisa l'influence française – la plus grande force civilisée en Europe. Il rapprocha aussi l'Espagne de la papauté et décida de remplacer le vieux rite de saint Isidore, le rite mozarabe par le rite romain. D'un autre côté, il était très ouvert à l'influence arabe. Il protégea ses sujets maures et battit monnaie avec des inscriptions en lettres arabes. Après la mort de Constance, il s'est peut-être marié et a certainement vécu avec Zaida ; on dit qu'il a été le beau-fils de Al Mutamid, roi maure de Séville. Sa femme Isabelle était peut-être cette Zaida qui se serait convertie au christianisme sous le nom de Marie ou d'Isabelle.

 

Sources : arteguias.com, wikipedia

 

LIENS DE PARENTE

 

Michelle, Jacqueline, Emilienne JULIEN est  une descendante à la 28, 29, 30, 31 & 32e génération (voir ci-dessous pour la 1ère branche à la 32è génération) d'Alfonso VI El Bravo de CASTILLE, Roi de León.

 

Alfonso VI El Bravo de CASTILLE, Roi de León 1039-1109
|
Elvire de CASTILLE ca 1085-1151
|
Alphonse Ier Jourdain, Comte de Toulouse 1103-1148
|
Raymond V, Comte de Toulouse 1134-1194
|
Raymond VI, Comte de Toulouse 1156-1222
|
Constance de TOULOUSE ca 1176-1260/
|
Raymond d'ANDUZE, Seigneur de Florac ca 1205
|
Bertrand d'ANDUZE, Seigneur de Florac ca 1225
|
Isabelle d'ANDUZE 1250
|
Guy III de MONTLAUR, Baron d'Aubenas ca 1268-1327
|
Pons VIII de MONTLAUR, Baron d'Aubenas ca 1300
|
Bachelis de MONTLAUR 1325
|
Bernard IV de LEVEZOU 1345
|
Bérenger II de LEVEZOU de LUZENCON, Seigneur de Castelmus ca 1395-1433
|
Jean II, Seigneur de Vézins
|
Antoine de VEZINS ca 1447-1528
|
Marguerite de VEZINS ca 1485
|
Isabelle de MONTMEJEAN ca 1500-1566
|
Louis d'OLMIERES ca 1525
|
Guillaume d'OLMIERES ca 1550
|
Jean d'OLMIERES ca 1577
|
Jehan d'OLMIERES ca 1600-1675/
|
Hélix d'OLMIERES ca 1625-/1675
|
André CARANTE 1660
|
Anne CARANTE (QUARANTE) 1703-1767
|
Catherine AUSSEL 1750-1815
|
Marianne Ou Catherine RIEUFREGIER 1777-1816
|
Jean, Antoine Ou Etienne JULIEN 1796-1879
|
Marc, Antoine JULIEN 1842-1906
|
Marc, Henri JULIEN 1874-1927
|
Emile JULIEN 1900-1983
|
René, Louis, Gérard JULIEN 
|
Michelle, Jacqueline, Emilienne JULIEN 

 

Jean-Paul Gargadennec est un descendant à la 28, 29, 30, 31, 32, 33, 34 (voir ci-dessous pour la 1ère branche), 35 & 36e génération d'Alfonso VI El Bravo de CASTILLE, Roi de León.

 

Alfonso VI El Bravo de CASTILLE, Roi de León 1039-1109
|
Villana De Castille
|
Alain II, Vicomte de Rohan
|
Alain III De Rohan †1195
|
Marguerite De Rohan
|
Hervé II, Sire de Léon ca 1183-1218
|
Hervé III, Sire de Léon ca 1210-1241
|
Hervé IV, Sire de Léon ca 1225-1281/
|
Constance de LEON, Dame de Trémazan †1282/
|
Hervé Ier du CHASTEL, Chevalier ca 1251-1296/
|
Bernard II, Seigneur du Chastel ca 1275-1327/1331
|
Olive du CHASTEL ca 1310
|
Olivier III ARREL, Sieur de Kermarquer en Pleumeur-Gautier ca 1335-1380/
|
Olivier IV ARREL, Sieur de Kermarquer ca 1372-1404/
|
Olivier V ARREL, Sieur de Kermarquer en Pleumeur-Gautier ca 1395-1428
|
Jean ARREL, Seigneur de Kermarquer-Leshardré ca 1421-1448
|
Péronnelle ARREL ca 1445
|
Olivier TROLONG, Seigneur du Rumain ca 1470-ca 1504
|
Nicolas TROLONG, Seigneur du Rumain ca 1490-1525/1533
|
Jean TROLONG, Seigneur du Rumain ca 1515-1594
|
Guillaume TROLONG, Seigneur du Rest ca 1540
|
Guillaume TROLONG ca 1580
|
Guillaume TROLONG ca 1610
|
Marguerite TROLONG ca 1638
|
Morvan JEZEGABEL ca 1657-1719
|
Robert JEZEGABEL 1688-1733
|
Robert JEZEGABEL 1715-1752
|
Marie Jeanne JEZEGABEL 1740-1783
|
Marie Jeanne Jacquette BOIS 1765-1851
|
Dominique Marie Piriou 1791
|
Marie-Françoise Piriou 1820-1866
|
Louis Marie Gargadennec 1843
|
François Gargadennec 1870-1945/
|
François Gargadennec
|
Jean-Paul Gargadennec



12/09/2008
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 6 autres membres

Design by Kulko et krek : kits graphiques