Généalogie GARGADENNEC-JULIEN

Les de SOLAGES, seigneurs du Rouergue

La terre de SOLAGES est située près de la ville d'Espalion, dans le haut Rouergue, à laquelle les seigneurs de Solages, barons de Tholet, donnèrent leur nom. Le nom de cette famille est orthographié "Solatges" dans les premiers titres. Elle était établie dans le Rouergue, et anciennement connue sous le surnom d'Arjac. Toutes les branches, qui en sont sorties, se sont dévouées à la profession des armes, dans laquelle leurs ancêtres se distinguaient dès le XIIIe siècle.

 

 

Quoique la Maison de Solages soit établie en Languedoc, au diocèse d'Albi, depuis 1724, elle a habité le Rouergue, dont elle est originaire, pendant plus de six siècles. C'est une des plus anciennes de la Province, et alliée avec la plus haute Noblesse.

 

Elle y possédait nombre de terres qui donnaient entrée aux États du pays de Rouergue, et la branche aînée était en possession de la seigneurie de Solages, des baronnies de Tholet, Castelnau, Miramont, Centrés, Tayac, Gabriac, Seyrac, Venssés, Lacan, le Puech, d'Arjac, du Cayla, de Pruines, Bianac, Solerio, Sénepiac, Combret, Braffac, Peyre, Marchastel, la Baume, Larcis, Saint-Latger, Caintignac, Baldaflé, Balmès, Trigicady et du Bourgneuf.

La branche cadette possédait en même temps les Terres d'Alzac, de Saint-Jean, d'Alcapiès, de Montalègre, d'Auriac, de Valhausy, de St-Etienne et de Costris.

Cette maison remonte à Raymond de Solages, qui vivait avant 1028. Il signa un acte avec Hugues Ier, comte de Rouergue, Aldebert d'Estaing et plusieurs autres Seigneurs. Moréri commence la généalogie de la Maison d'Estaing, par cet acte qu'il date, par erreur, de l'an 1010.

 

Rigaud de SOLAGES & ? ?


1. Bernard Guillaume, Seigneur de Solages ca 1050 & ? ?

 

Il fut en 1073 l'un des souscripteurs de la charte d'union de l'abbaye de Cubière située en pays de pierre Pertuse à celles de Cluny et de Moissac.


1.1. Roger, Seigneur de Solages ca 1090 & ? ?

 

Il souscrivit en l'an 1110 avec Aldebert d'Estaing et Pierre de Panat un acte du comté de Rodez en faveur de l'abbaye de Conques  


1.1.1. Raymond, Seigneur de Solages ca 1150 & ? ?

 

Il fut présent en 1199 à une charte de Hugues de Rodez 


1.1.1.1. Bernard, Seigneur de Solages ca 1200 & ? ?

 

Il rendit hommage le 11 des calendes de Juin 1217 à Simon IV de Montfort, seigneur de Montfort-l'Amaury, meneur de la croisade des Albigeois lancée par le pape Innocent III contre les Cathares.


1.1.1.1.1. Thibaut de SOLAGES, Chevalier croisé ca 1230-1248/


1.1.1.1.2. Arnaud Raymond de SOLAGES ca 1235-1282/ & ? ?

 

Thomas Reymer dit que Raymond-Arnaud de Solages fut donné en otage, en 1288 (ou 1282 selon Philippe Christol), à Alphonse, roi d'Aragon, par Édouard, roi Angleterre, avec Gaston, vicomte de Béarn, Fabrian de Forcalquier, Pons de Châtillon, Gaston, frère du comte d'Armagnac, et plusieurs autres seigneurs, et ce pour la garantie de 60 mille marcs d'argent, que le roi d'Angleterre promet de payer au roi d'Aragon. Cette obligation est passée devant Jean Ertrusi de Cadamo, notaire public, et signée de Henri, comte de Lincoln, de Maurice de Credonne, Jean de Bretagne et Godefroi de Lezignac (Source : Armorial du Pays d'Oc).

  
1.1.1.1.2.1. Adhémar de SOLAGES, Chevalier ca 1255-1297/ &ca 1270 Ricarde de RICARD (d'AIGLISE de THOLET) ca 1260-1292/

 

Adémar de Solages, chevalier, teste à la fête de Saint Michel 1297, épouse noble P(R?)icarde, laquelle testa en 1292. (Source : Armorial du Pays d'Oc, Testament d'Adhémar le samedi jour de fête de St Michel 1297 devant Medici, notaire de Bessuéjouls).


1.1.1.1.2.1.1. Pierre I de SOLAGES, Baron de Tholet ca 1274-1354/

 

&ca 1297 Gaillarde de la BARRIERE ca 1280

 

 

Le donjon du château de THOLET (Gabriac, Aveyron), carré, du XIIIème siècle, surmonté de mâchicoulis du XIVème siècle

 

 

Il fait son testament le 4ème jour après la fête de Sainte marie 1354 devant Guillaume Martin, notaire de Bessuéjouls ; il survécut à Guillaume son fils, Souveraine d'Esparrou sa belle-fille et Pierre II son petit fils et il institue pour héritier universel autre Guillaume de Solages son arrière petit fils.


1.1.1.1.2.1.1.1. Guillaume I de SOLAGES, Baron de Tholet ca 1305-/1347 & Souveraine d'ESPARROU ca 1305-1347/1354

 

Il est cité en 1er (avant le sénéchal de Rodez) dans l'hommage de Guérin de Chateauneuf au comte d'Armagnac le mardi avant la fête de St Laurent 1323 (sce: Hist gén. des ctes de Rouergue & d'Armagnac).


1.1.1.1.2.1.1.1.1. Bégon de SOLAGES


1.1.1.1.2.1.1.1.2. Douce de SOLAGES


1.1.1.1.2.1.1.1.3. Pierre II de SOLAGES, Baron de Tholet ca 1340-1354/ & Ne de RICARD


1.1.1.1.2.1.1.1.3.1. Guillaume II dit Guillemot de SOLAGES, Sosa : 1 636 098
Baron de Tholet, Chevalier, Seigneur de Tholet, Baron de Castelnau-Peyralès, Seigneur de Castelnau-Peyralès, de Puech et de Gabriac, Baron de Miramont (1413), Seigneur de Centrès, de Tayac, de Ceyrac (photo ci-dessous), de Lacalm et de Vines (1413), Commissaire du comte d'Armagnac (3 janvier 1386), Seigneur d'Entraygues (1392)


ca 1354-1418/1446

 

 

& Deodate de LA PANOUSE

 

 

Le 3 janvier 1386, Guillemot de Solages passe en revue un rôle d'armes à Rodez ; il est dit commissaire de Bernard d'Armagnac, capitaine-général de la guerre contre les Anglais, en Guyenne et Languedoc (H. de Barrau).

 

On voit, en 1392, Guillaume de Solages se qualifier seigneur d'Entraygues, mais ce ne fut, sans doute, qu'en vertu d'une concession temporaire.

 

Le comte d'Armagnac, pour récompenser Guillaume de Solages de ses services, lui fit don, en 1413, de la baronnie de Miramont et des seigneuries de Centrés et de Tayac (Courcelles, art. Salages). Miramont, d'après l'historien Bonal, était une des douze anciennes baronies du pays. On voit parmi les titres de Bonnecombe une transaction en paréage passée le 29 décembre 1417, entre Guillaume de Solages, chevalier, baron deTholet, seigneur de Miramont, de Centrés , etc., d'une part, et Pierre, abbé de Bonnecombe, sur les justices de quelques fiefs situés dans la paroisse de Frons, et dépendants du château de Miramont et de Centrés. Miramont ne resta dans la maison de Solages que jusque vers la fin du XVe siècle (H. de Barrau).

 

Au moyen-age, il n'y avait pas moins de trois châteaux sur le territoire de l'actuelle commune de Centrès. Celui-là même de Centrès, dont on sait peu de choses, sinon qu'il fut donné en seigneurerie en 1413 à Guillemot de Solages, il existait encore en 1632. Aujourd'hui il est entièrement détruit. Le château de Miramont dont il ne reste que quelques pans de murs que l'on peut voir encore sur le roc de Miramont (vue depuis le roc ci-dessous).

 

 

 

Il teste le 17 février 1417 devant notaire Boery au château de Gages. Intime du comte Jean II d'Armagnac qui, en 1413, lui fait don de la baronnie de Miramont, des seigneuries de Centre(s), Tayac, Ceyrac, Lacalm, Vines & autres places. Héritier universel de Pierre 1er son bisaïeul et de Bertrand, damoiseau (son oncle ?).

 

En 1446, nobles hommes Vesian, Guillaume et Bec ou Bégon JORY, seigneurs du Claux, furent exécuteurs testamentaires de Guillaume de Solages, baron de Tholet.


1.1.1.1.2.1.1.1.3.1.1. Judith ou Indie de SOLAGES ca 1370-/1418

 

&1382 Begon III d'ARJAC, Sosa : 818 048
Co-seigneur de Brussac, Capitaine du château de Morlhon, Chevalier, Seigneur du Cayla



 

photo
  • Né après 1348
  • Décédé après 10 janvier 1418
  • Chevalier, seigneur et capitaine


 

1.1.1.1.2.1.1.1.3.1.1.1. Jean de SOLAGES, Sosa : 409 024


Baron de Tholet, Chevalier, Seigneur de Pruhines (voir photo ci-dessous), du Caylar au diocèse de Rhodes, de Castelnau-Peyralès et d'Armagnac
ca 1395-1448/

 

 

Jean de Solages, qualifié de noble et puissant seigneur et chevalier, seigneur et baron de Tholet, Castelnau, Pruhines et du Caylar au diocèse de Rhodes (Armorial du Pays d'Oc).

Mariage N° 1 en présence et assisté du comte d'Armagnac, du vicomte de Lomagne, de Gui de Sévérac, d'Arnaud de Montpezat, de Pierre de Biron et autres seigneurs.

Mariage N° 2 en présence de noble et puissant homme Pierre de Cardaillac, seigneur de Valady, et de Beton de Roquemaurel, chevalier.

 

Testament en faveur de Rose de Carmain, sa seconde femme, les terres qui lui sont advenues du chef de Guillaume de Solages, son aïeul, à la charge de les rendre à Jean de Solages, leur fils, et institue pour ses héritiers généraux : 1° ledit Jean de Solages, aux terres de Tholet, de Ceyrac, de Vines, de Centres, de Tayrac, de Castelnau-Peyralès et autres qui avaient appartenu à Guillaume de Solages, son aïeul 2° autre Jean, aussi son fils légitime, issu de son premier mariage avec Marguerite de Gourdon, aux terres du Cayla, de Pruhines, de Brussac, de Solerio, de Senepjac, de Combret et autres juridictions qui avaient appartenu à Bégon d'Arjac. Enfin, il nomme pour exécuteurs de ses volontés testamentaires noble et puissant homme Bégon d'Estaing, chevalier, baron d'Estaing, noble homme, seigneur Pierre d'estaing, religieux de l'abbaye d'Aubrac, et nobles hommes et seigneurs Vezian, Guillaume et Beg Jory, seigneurs (testament : 13 juin 1446 devant Rigal de Marigna, notaire de Marcillac).

 

Décès : après 10 février 1448 : bien qu'ayant déjà fait son testament, est encore vivant pour recueillir le legs de sa tante après 22 Juin 1446 à Marcillac (Bernard FOURNIE). Il hérite de tous les biens de sa tante Souveraine de Solages, décédée sans enfants.

 

&1413 Marguerite de GOURDON

 

&1428 Rose CARMAIN de NEGREPELISSE Sosa : 409 025

photo
  • Née vers 1403
  • Décédée 

 


1.1.1.1.2.1.1.1.3.1.1.1.1. Jean II d'ARJAC-SOLAGES, Seigneur d'Arjac ca 1414-1450/ &ca 1435 Cécile de BELCASTEL


1.1.1.1.2.1.1.1.3.1.1.1.1.1. Cécile d'ARJAC-SOLAGES


1.1.1.1.2.1.1.1.3.1.1.1.1.2. Charles Ier d'ARJAC-SOLAGES


1.1.1.1.2.1.1.1.3.1.1.1.2. Marguerite d'ARJAC &1459 Pons de BESSUEJOULS


1.1.1.1.2.1.1.1.3.1.1.1.3. Jean de SOLAGES, Baron de Tholet †1486/ &1473 Julienne de VOISINS de MONTAUT 1455

 
1.1.1.1.2.1.1.1.3.1.1.1.3.1. François de SOLAGES, Baron de Tholet &1532 Françoise de MONTBOISSIER


1.1.1.1.2.1.1.1.3.1.1.1.3.1.1. François de SOLAGES


1.1.1.1.2.1.1.1.3.1.1.1.3.1.2. Antoine de SOLAGES


1.1.1.1.2.1.1.1.3.1.1.1.3.1.3. Louis de SOLAGES


1.1.1.1.2.1.1.1.3.1.1.1.3.1.4. Marie de SOLAGES


1.1.1.1.2.1.1.1.3.1.1.1.3.1.5. Marquèze de SOLAGES &1560 Bernard de GOZON


1.1.1.1.2.1.1.1.3.1.1.1.3.1.5.1. Judith de GOZON &1585 Georges de CORNEILLAN, Seigneur de Montalègre


1.1.1.1.2.1.1.1.3.1.1.1.3.1.5.1.1. Jeanne de CORNEILLAN &1600 Hector François de CORNEILLAN


1.1.1.1.2.1.1.1.3.1.1.1.3.1.5.1.1.1. Jean de CORNEILLAN


1.1.1.1.2.1.1.1.3.1.1.1.3.1.5.1.1.2. Antoine Renaud de CORNEILLAN


1.1.1.1.2.1.1.1.3.1.1.1.3.1.5.1.1.3. Jeanne de CORNEILLAN &1633 Jean-Claude d'YZARN de FREISSINET 1605


1.1.1.1.2.1.1.1.3.1.1.1.3.1.5.1.1.3.1. Bernardin d'YZARN de FREISSINET, Comte de Valady 1635-1702 &1656 Marie de LOUBEYRAC †1713


1.1.1.1.2.1.1.1.3.1.1.1.3.1.5.1.1.3.1.1. Jean Casimir d'YZARN de FREISSINET 1671


1.1.1.1.2.1.1.1.3.1.1.1.3.1.5.1.1.3.2. Marguerite d'YZARN de FREISSINET


1.1.1.1.2.1.1.1.3.1.1.1.3.1.5.1.1.4. Hélène de CORNEILLAN


1.1.1.1.2.1.1.1.3.1.1.1.4. Antoine de SOLAGES,

Sosa : 204 512


Seigneur de Saint-Jean d'Alzac, de Saint-Jean d'Alcapiès et de Robal, Comte de Solages, Vicomte de Solages
(ca 1446-ca 1503)

 

Testament reçu par Jean Michel, curé de St Jean, déposé entre les mains de Fulcrand, notaire de St Rome le 20/3/1503.

 

Sépulture dans la chapelle de Saint Blaise, dans le tombeau des prédécesseurs de sa femme, donne jouissance des biens à Blanche de Robal à charge de transmettre à leur fils aîné.

 

Meurt peu après le testament. 

 

&ca 1473 Blanche de ROBAL, Dame de Saint-Jean d'Alcapiès ca 1450-1503

 

& Gabrielle de COCURAL


1.1.1.1.2.1.1.1.3.1.1.1.4.1. Bernard de SOLAGES


1.1.1.1.2.1.1.1.3.1.1.1.4.2. Brenguier de SOLAGES, Sosa : 102 256


Seigneur de Saint-Jean d'Alzac (vers 4 juin 1540), Ecuyer, Seigneur de Saint Jean d'Alcapiès (vers 4 juin 1540)


ca 1500-1554/

 

&1520 Hélix de ROQUEFEUIL-VERSOLS Sosa : 102 257

photo
  • Née vers 1505
  • Décédée après 23 mars 1554

 

En 1521, il rend hommage au Duc d'Alençon pour les rentes dans le mandement de Montclarat.

 

Il teste le 24/04/1527.

 

Le 4 juin 1540, il donne aveu au roi et dénombrement de plusieurs de ses héritages à Saint Jean d'A. avec droit de haute, basse et moyenne justice.

 

Il teste encore le 2 août 1544 devant Malrieu, notaire royal.

 

Il est présent lors du testament de sa femme le 23/03/1554.


1.1.1.1.2.1.1.1.3.1.1.1.4.2.1. Florette de SOLAGES & François HUGONS d'ENGARRAVAQUES †/1585

 
1.1.1.1.2.1.1.1.3.1.1.1.4.2.2. Paul Ier de SOLAGES, Sosa : 51 128
Co-seigneur de Saint Jean d'Alcapiès (voir photo ci-dessous), Seigneur de Saint Jean d'Alzac, Baron de Tholet, Gouverneur du comté de Rodez, Sénéchal du comté de Rodez
ca 1520-1587

 

 

&1541/ Françoise de LAUZIERES Sosa : 51 129
(Françoise de LAUZIERES de THEMINES)

photo
  • Née avant 30 avril 1541
  • Décédée après 13 avril 1587

 

Paul a eu huit enfants.

Décès vers le 28 juillet 1585 : devant Ricard, notaire à St Affrique, demande sépulture en l'église de St Jean (Philippe CHRISTOL).


1.1.1.1.2.1.1.1.3.1.1.1.4.2.2.1. Antoine de SOLAGES, Seigneur de Saint-Salvadou ca 1555 &ca 1579 Anne du RIEU, Dame héritière de Saint-Salvadou


1.1.1.1.2.1.1.1.3.1.1.1.4.2.2.1.1. Françoise de SOLAGES


1.1.1.1.2.1.1.1.3.1.1.1.4.2.2.2. Charles de SOLAGES, Seigneur de Saint-Jean d'Alzac &1594 Dauphine de BLANC


1.1.1.1.2.1.1.1.3.1.1.1.4.2.2.2.1. Jacques de SOLAGES, Seigneur de Vailhauzy &1670 Marguerite de PREVINQUIERES


1.1.1.1.2.1.1.1.3.1.1.1.4.2.2.2.2. Jeanne de SOLAGES


1.1.1.1.2.1.1.1.3.1.1.1.4.2.2.2.3. Marie de SOLAGES


1.1.1.1.2.1.1.1.3.1.1.1.4.2.2.3. Charlotte de SOLAGES ca 1560 &1578 Jean II de MORLHON


1.1.1.1.2.1.1.1.3.1.1.1.4.2.2.4. François de SOLAGES, Sosa : 25 564
Seigneur de Caussanel, Sénéchal du comté de Rodez (1604-1621), Gouverneur du comté de Rodez (1604-1621), Baron de Tholet et de Castelnau-Peyralès, Chevalier de l'Ordre de Malte (1603)
(François de THOLET de SOLATGES)
ca 1575-1621/

 

&1604 Marguerite de PEYRE

 

&1605/ Cécile de RODEZ de MONTALEGRE ca 1580

 


1.1.1.1.2.1.1.1.3.1.1.1.4.2.2.4.1. Jeanne de SOLAGES, Baronne de Castelnau-Peyralès ca 1605-ca 1647 &1628 François Ier d'ALBIGNAC 1600


1.1.1.1.2.1.1.1.3.1.1.1.4.2.2.4.1.1. François II d'ALBIGNAC


1.1.1.1.2.1.1.1.3.1.1.1.4.2.2.4.1.2. Victor d'ALBIGNAC


1.1.1.1.2.1.1.1.3.1.1.1.4.2.2.4.1.3. Marguerite d'ALBIGNAC


1.1.1.1.2.1.1.1.3.1.1.1.4.2.2.4.1.4. Gabrielle d'ALBIGNAC


1.1.1.1.2.1.1.1.3.1.1.1.4.2.2.4.1.5. Louise d'ALBIGNAC


1.1.1.1.2.1.1.1.3.1.1.1.4.2.2.4.1.6. Anne d'ALBIGNAC


1.1.1.1.2.1.1.1.3.1.1.1.4.2.2.4.2. Pierre ? Hugues ? de SOLAGES

 ca 1606-1637/ & ? ?


1.1.1.1.2.1.1.1.3.1.1.1.4.2.2.4.2.1. Hugues de SOLAGES, Seigneur des Combettes ca 1630 & Catherine MARCORELLES ca 1635


1.1.1.1.2.1.1.1.3.1.1.1.4.2.2.4.2.1.1. Martine Suzanne de SOLAGES ca 1655


1.1.1.1.2.1.1.1.3.1.1.1.4.2.2.4.2.1.2. Pierre de SOLAGES 1657


1.1.1.1.2.1.1.1.3.1.1.1.4.2.2.4.2.1.3. Pierre de SOLAGES 1659-1684


1.1.1.1.2.1.1.1.3.1.1.1.4.2.2.4.2.1.4. Élisabeth de SOLAGES 1660


1.1.1.1.2.1.1.1.3.1.1.1.4.2.2.4.2.1.5. Antoine de SOLAGES, Seigneur 1662 & Françoise MATHIEU


1.1.1.1.2.1.1.1.3.1.1.1.4.2.2.4.2.1.5.1. Catherine SOLAGES ca 1706-1796


1.1.1.1.2.1.1.1.3.1.1.1.4.2.2.4.2.1.6. Suzanne de SOLAGES 1663 &1680 Jean de JULIEN


1.1.1.1.2.1.1.1.3.1.1.1.4.2.2.4.2.1.6.1. Jean de JULIEN ca 1679-1681


1.1.1.1.2.1.1.1.3.1.1.1.4.2.2.4.2.1.6.2. Pierre de JULIEN 1681


1.1.1.1.2.1.1.1.3.1.1.1.4.2.2.4.2.1.6.3. Antoine de JULIEN 1682


1.1.1.1.2.1.1.1.3.1.1.1.4.2.2.4.2.1.6.4. Hypolite de JULIEN 1684


1.1.1.1.2.1.1.1.3.1.1.1.4.2.2.4.2.1.7. Honoré de SOLAGES 1665


1.1.1.1.2.1.1.1.3.1.1.1.4.2.2.4.2.1.8. Hugues de SOLAGES 1670


1.1.1.1.2.1.1.1.3.1.1.1.4.2.2.4.2.1.9. Catherine de SOLAGES 1672-1676


1.1.1.1.2.1.1.1.3.1.1.1.4.2.2.4.2.1.10. Thérèse de SOLAGES 1673

 
1.1.1.1.2.1.1.1.3.1.1.1.4.2.2.4.2.1.11. Jean de SOLAGES


1.1.1.1.2.1.1.1.3.1.1.1.4.2.2.4.2.2. Anne de SOLAGES Sosa : 6 391

  • Née vers 1637
  • Décédée le 5 mai 1687 - Saint Rome de Cernon (voir photo ci-dessous), Aveyron, Midi-Pyrénées, FRANCE , à l'âge de peut-être 50 ans 
  • Écrit aussi De SOULATGES

 

& Estienne CORNET ca 1635

 


1.1.1.1.2.1.1.1.3.1.1.1.4.2.2.4.2.2.1. Izabeau CORNET &1672 Michel CALVET


1.1.1.1.2.1.1.1.3.1.1.1.4.2.2.4.2.2.1.1. Anne CALVET 1673-1700


1.1.1.1.2.1.1.1.3.1.1.1.4.2.2.4.2.2.1.2. Estienne CALVET 1674-1731


1.1.1.1.2.1.1.1.3.1.1.1.4.2.2.4.2.2.1.3. Jean CALVET 1678-1756


1.1.1.1.2.1.1.1.3.1.1.1.4.2.2.4.2.2.1.4. Catherine CALVET 1680


1.1.1.1.2.1.1.1.3.1.1.1.4.2.2.4.2.2.1.5. Genevieve CALVET 1682-1762


1.1.1.1.2.1.1.1.3.1.1.1.4.2.2.4.2.2.1.6. Élisabeth CALVET 1685


1.1.1.1.2.1.1.1.3.1.1.1.4.2.2.4.2.2.2. Catherine CORNET 1658


1.1.1.1.2.1.1.1.3.1.1.1.4.2.2.4.2.2.3. Hélix CORNET 1658-1727 &1687 Jean FABRE


1.1.1.1.2.1.1.1.3.1.1.1.4.2.2.4.2.2.4. Hugues CORNET 1660 &1689 Catherine BROUILHET ca 1669


1.1.1.1.2.1.1.1.3.1.1.1.4.2.2.4.2.2.5. François CORNET 1661


1.1.1.1.2.1.1.1.3.1.1.1.4.2.2.4.2.2.6. Antoine CORNET 1663


1.1.1.1.2.1.1.1.3.1.1.1.4.2.2.4.2.2.7. Anne CORNET &1678 Pierre ANDRÉ

 
1.1.1.1.2.1.1.1.3.1.1.1.4.2.2.5. Arnaud de SOLAGES

 
1.1.1.1.2.1.1.1.3.1.1.1.4.2.2.6. Jean de SOLAGES, Seigneur de Lauras ca 1580 &1609 Marie de CAHUZAC

 
1.1.1.1.2.1.1.1.3.1.1.1.4.2.2.6.1. Paul de SOLAGES, Seigneur de Saint-Etienne de Nocoules &1664 Geneviève Catherine de MOUSTIERS

 
1.1.1.1.2.1.1.1.3.1.1.1.4.2.2.6.1.1. François Paul de SOLAGES, Marquis de Carmaux 1674-1742

&1698 Marie-Anne de MOSTUEJOULS

&1701 Isabeau Catherine de GALATRAVE

 
1.1.1.1.2.1.1.1.3.1.1.1.4.2.2.6.1.1.1. Antoine Paulin,

Marquis de Solages, Page de Grand Ecurie du roi de France (1722)

Né le 28 août 1706

Baptisé le 30 août 1706 - Saint-Vincent de Vailhausy,,,,

Page de Grand Ecurie, lieutenant de carabiniers, marquis

 

&1737 Marie Guyonne de LA ROQUE-BOUILLAC


1.1.1.1.2.1.1.1.3.1.1.1.4.2.2.6.1.1.1.1. Pauline de SOLAGES

L'AFFAIRE PAULINE DE SOLAGES C'est par le mariage en 1759 de Jean Antoine de Barrau avec Pauline de Solages que les Barrau sont devenus les seuls descendants des marquis de Carmaux.

L'affaire Barrau - Solages. Le mariage : par contrat du 22 mai 1759, messire Jean Antoine de Barrau, chevalier, seigneur de Trémouilles, de Caplongue, et autres places, prend pour épouse, damoiselle Marie Françoise Charlotte Pauline de Solages, fille de haut et puissant seigneur messire Antoine Paulin de Solages, chevalier, marquis de Carmaux, seigneur et baron de Maussans et de Rouffiac, seigneur de Saint-Benoît, Puellat, Ferradour, La Guimerie, et autres places, et de feue dame Françoise Marie Guionne de La Roque-Bouillac.

Jean Antoine de Barrau a 22 ans, Pauline de Solages 19 ans. Les deux familles appartiennent à la même province, le Rouergue. Les Solages possèdent également d'importants biens en Albigeois.

Les faits

En 1765, six ans après son mariage, Pauline de Barrau est arrêtée par lettre de cachet sur la demande de son mari et de son père. Elle est alors enfermée au couvent de Lisle-sur-Tarn en Albigeois. Deux années plus tard, elle est transférée au monastère des religieuses du Tiers Ordre de Saint-François à Toulouse. Sur la demande de sa famille elle est remise en liberté en 1777, mais dès 1782, elle est nouveau conduite au couvent, celui de Notre-Dame de Saint-Affrique, en Rouergue. En 1786, après avoir été menacée d'internement à nouveau à Toulouse, elle est finalement conduite dans un couvent de la ville de Castres, en Languedoc.

Le frère de Pauline fait également l'objet d'une lettre de cachet.

Plusieurs motifs ont été invoqués pour ces deux arrestations :

Pour Pauline, mauvaise conduite et désordre, mauvaises fréquentations, endettement, « aliénation mentale », ... .

Pour Hubert, « crimes atroces », « action monstrueuse » (liés également au fait qu'Hubert avait aidé sa soeur à s'échapper de la demeure de son mari), ...

La réalité est cependant plus mystérieuse avec des problèmes de dot, d'héritage, d'influences et de revirements familiaux, de menace de vengeance, ...

Le mystère

Plusieurs questions demeurent encore sans réponses de nos jours : Quelle est la part réelle de chacun des motifs invoqués à l'origine de cette affaire ? Pour quelles raisons et dans quelles circonstances s'est déroulé « l'enlèvement » de Pauline de Barrau ? Quelle est cette vengeance dont parle Pauline de Barrau ? Quel a été le rôle exact de l'administration royale ?

Commentaire de l'affaire

« L'Affaire de Solages peut prendre rang parmi les histoires les plus célèbres de lettres de cachet, entre celle de Latude et celle du marquis de Sade. Et elle a passionné presque au même titre nombre d'érudits, de chercheurs et de curieux. Elle est intéressante d'abord par le mystère qui plane encore sur toute cette ténébreuse machination ; ce mystère peut-il s'éclairer quelque peu à la lumière des pièces des Archives de la Haute-Garonne ? Elle nous montre en tous cas, sur le vif, l'action modératrice et éclairée d'un subdélégué intelligent, Ginesty, juriste probe et pénétrant ; action inefficace, du reste, car elle paraît se heurter à des préventions puissantes, à cette sorte de force d'inertie qu'oppose l'administration quand elle s'aperçoit d'une faute lourde ou d'une grande injustice, et aussi à un réseau compliqué d'intrigues. » (Auguste Puis, Les Lettres de cachet à Toulouse au dix-huitième siècle, d'après les documents conservés aux Archives départementales)

Les Lettres de cachet au XVIIIe siècle

Les lettres de cachet désignent des ordres du monarque, indépendamment de tout jugement. Elles sont l'émanation d'une conception absolutiste de la Monarchie. Au XVIIIe siècle, au sein de l'administration royale, le département des lettres de cachet est attribué à un secrétaire d'État : Jérôme Phélypeaux, comte de Pontchartrain ; Louis Phélypeaux, comte puis duc de la Vrillière ; Guillaume de Lamoignon de Malesherbes en 1775 ; Louis-Auguste Le Tonnelier, baron de Breteuil, de 1777 à la Révolution française. En province, dans l'instruction des demandes les intendants s'appuient sur l'avis des subdélégués. Les lettres de cachet sont abolies le 16 mars 1790.

Bibliographie

Emmanuel de Barrau, Noblesse se veut, Noblesse se doit, la Maison de Barrau Gabriel Bernet, La dame de Barrau aux Tiercerettes et le 14 juillet du comte de Solages (Cf. L'Auta Juin 1989)

Funck-Brentano, Les Lettres de cachet, liste des prisonniers de la Bastille

Auguste Puis, Les Lettres de cachet à Toulouse au dix-huitième siècle (D'après les documents conservés aux Archives départementales)

 

 
1.1.1.1.2.1.1.1.3.1.1.1.4.2.2.6.1.1.1.2. Hu(m)bert de SOLAGES

 

Le frère de Pauline, le comte Hubert de Solages, est lui aussi arrêté par lettre de cachet en même temps que sa soeur. Il est d'abord enfermé au château de Ferrières près de Castres, puis en 1767, dans le fort de Brescou au large du cap d'Agde. En 1771, il est emmené au château de Pierre-Encize, aux portes de Lyon, d'où il s'évade. En 1782, il est transféré au château de Vincennes, puis il est enfin enfermé à la Bastille, à Paris, en 1784. Il y occupe un logement proche de celui du marquis de Sade. Il occupe ses journées en jouant du violon, en lisant et en écrivant. Le 14 juillet 1789, lors de la prise de la Bastille, il est libéré et conduit par la population parisienne jusqu'à l'Hôtel de Ville où il est félicité par la municipalité qui lui trouve « une figure noble et imposante ».

 
1.1.1.1.2.1.1.1.3.1.1.1.4.2.2.6.1.1.2. François Paul de SOLAGES 1707


1.1.1.1.2.1.1.1.3.1.1.1.4.2.2.6.1.1.3. Gabriel, Vicomte de Solages 1711-1799 &1749 Marie de JULLIOT de LONGCHAMPS 1724-1827
1.1.1.1.2.1.1.1.3.1.1.1.4.2.2.6.1.1.3.1. François-Gabriel, Vicomte de Solages 1752-1834
1.1.1.1.2.1.1.1.3.1.1.1.4.2.2.7. Anne de SOLAGES &1600/1606 Marc de LA VALETTE, Seigneur de Montaigut (près de Roquefort en Aveyron)
1.1.1.1.2.1.1.1.3.1.1.1.4.2.2.7.1. Marquise de LA VALETTE
1.1.1.1.2.1.1.1.3.1.1.1.4.2.2.7.2. Louise de LA VALETTE
1.1.1.1.2.1.1.1.3.1.1.1.4.2.2.7.3. Antoine de LA VALETTE †1667
1.1.1.1.2.1.1.1.3.1.1.1.4.2.2.8. Anne de SOLAGES
1.1.1.1.2.1.1.1.3.1.1.1.4.2.2.9. Paul de SOLAGES, Seigneur de Saint-Jean d'Alzac &1593 Louise de GOZON d'AZEMAR
1.1.1.1.2.1.1.1.3.1.1.1.4.2.2.9.1. Nn de SOLAGES, Seigneur de Saint-Jean-d'Alcapiès
1.1.1.1.2.1.1.1.3.1.1.1.4.2.2.9.2. Nn de SOLAGES
1.1.1.1.2.1.1.1.3.1.1.1.4.2.2.9.3. Jean de SOLAGES, Chevalier de Malte †ca 1620
1.1.1.1.2.1.1.1.3.1.1.1.4.2.2.9.4. Marguerite de SOLAGES & Olivier d'YZARN de FREISSINET
1.1.1.1.2.1.1.1.3.1.1.1.4.2.2.9.5. Marthe de SOLAGES ca 1600-1677 &1630 Louis de LOUBEYRAC
1.1.1.1.2.1.1.1.3.1.1.1.4.2.2.9.5.1. Marie de LOUBEYRAC †1713 &1656 Bernardin d'YZARN de FREISSINET, Comte de Valady 1635-1702
1.1.1.1.2.1.1.1.3.1.1.1.4.2.2.9.5.1.1. Jean Casimir d'YZARN de FREISSINET 1671 &1716 Elisabeth de ROQUEFEUIL
1.1.1.1.2.1.1.1.3.1.1.1.4.2.2.9.5.1.1.1. Claude Hippolyte d'YZARN de FREISSINET 1717
1.1.1.1.2.1.1.1.3.1.1.1.4.2.2.9.5.1.1.2. Jean Casimir d'YZARN de FREISSINET
1.1.1.1.2.1.1.1.3.1.1.1.4.2.2.9.6. Marie de SOLAGES, Abbesse de Vabres
1.1.1.1.2.1.1.1.3.1.1.1.4.2.3. Marguerite de SOLAGES &1545 Jean de MADIERES
1.1.1.1.2.1.1.1.3.1.1.1.4.2.4. Jeanne de SOLAGES
1.1.1.1.2.1.1.1.3.1.1.1.4.2.5. Madeleine de SOLAGES & N RAYNALDI
1.1.1.1.2.1.1.1.3.1.1.1.4.2.5.1. Pierre RAYNALDI
1.1.1.1.2.1.1.1.3.1.1.1.4.2.6. Anette de SOLAGES
1.1.1.1.2.1.1.1.3.1.1.1.4.3. François Bernard de SOLAGES, Prieur de Saint-Paul de Trébassat †1540/
1.1.1.1.2.1.1.1.3.1.1.1.4.4. Florette de SOLAGES
1.1.1.1.2.1.1.1.3.1.2. Souveraine de SOLAGES ca 1375-ca 1446 &1393 Amaury de CAYLUS-SEVERAC, Maréchal de France
1.1.1.1.2.1.1.1.4. Delphine de SOLAGES
1.1.1.1.2.1.1.1.5. Alaïs de SOLAGES
1.1.1.1.2.1.1.2. Roland de SOLAGES
1.1.1.1.2.1.2. Arnaud-"Raymond" de SOLAGES, Chevalier de l'ordre de Saint-Jean de Jérusalem ca 1275
1.1.1.1.2.1.3. Sibylle de SOLAGES ca 1276 &ca 1292 Brenguier de MONTELS
1.1.1.1.2.2. Guillaume de SOLAGES
1.1.1.1.2.3. Thibaut de SOLAGES †/1297



20/09/2008
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 6 autres membres

Design by Kulko et krek : kits graphiques